Paroisse Sainte Joséphine Bakhita

Diocèse de Tours

Accueil > Le coin des jeunes > Joyeux dans l'espérance (Rm 12, 12) - message des évêques de France aux jeunes
Joyeux dans l'espérance (Rm 12, 12) - message des évêques de France aux jeunes
Par VDA**********AIL le 15/11/2023 21:53:55:00, cet article a été lu 1077 fois.


Réunis en Assemblée plénière à Lourdes, les évêques de France ont souhaité s'adresser aux jeunes et les remercier d'avoir répondu présents si nombreux lors des Journées Mondiales de la Jeunesse à Lisbonne cet été. Touchés par leur soif spirituelle, leur joie et leur prière, ils veulent, par ce message décliné sous forme de lettre et de vidéo, les encourager à témoigner de ce qu'ils ont vécu, à poursuivre leur chemin sur la route de l'Évangile et à être des disciples missionnaires. 



"Chers jeunes de France, Merci d’avoir répondu présents lors des Journées Mondiales de la Jeunesse à Lisbonne. Nous nous sommes réjouis de vous voir si nombreux. Quelle joie d’avoir été ensemble ! Nous avons été touchés par votre soif, votre joie et aussi votre prière pour nous. 


Nous vous encourageons à témoigner de ce que vous avez vécu. Réunis en Assemblée plénière à Lourdes, nous les évêques de France, nous voyons l’Esprit-Saint à l’œuvre en vous. Vous étiez pèlerins de la foi et chercheurs de Dieu. Poursuivez votre chemin sur la route de l’Évangile. Elle conduit au bonheur. 


Merci pour votre témoignage, votre engagement et votre espérance. Nous le croyons fermement, le Seigneur s’adresse personnellement à chacun de vous : à toi jeune catholique engagé, à toi catéchumène en chemin, à toi qui doutes de Dieu et qui n’as pas entendu parler du Christ, et à toi qui trouves l’Église trop loin de tes préoccupations. À chacun nous disons : tu es appelé par ton nom, tu es aimé de Dieu et le Seigneur te fait confiance ! Ne crains pas de marcher avec Lui. 


Souvent, vous nous le dites : les situations du monde, l’état de notre planète, le mauvais témoignage de chrétiens, mais aussi les épreuves personnelles, tout cela suscite angoisse, colère ou incompréhension. Oui, nous entendons vos cris et vos silences. Avec le pape François, nous vous redisons : n’ayez pas peur d’être « assoiffés de l’intérieur, inquiets, inachevés, avides de sens et d’avenir ». Ne restez pas seuls, bâtissez des ponts et tissez la fraternité. Les réponses faciles anesthésient. Mais vous, cherchez et risquez ! Avec d’autres, prenez le temps pour lire les Ecritures et connaître la Tradition et le Magistère : entrer dans l’intelligence de la foi par le service et l’étude ouvre les cœurs à l’Espérance. 


Nous sommes témoins de vos initiatives et de vos engagements. Nous sommes impressionnés par vos capacités de mobilisation dans des domaines très divers : solidarité, écologie, soin des pauvres, dignité de la personne, unité des chrétiens, liturgie…Cet été aux JMJ, durant le « Temps des Français » à Lisbonne, vous avez été des milliers à prendre différents engagements : travailler à l’unité dans l’Église, servir le petit et le pauvre, annoncer le Christ. Nous vous remercions pour votre oui. C’est maintenant le temps de l’action avec l’aide de l’Esprit-Saint. Étudiants et jeunes professionnels, dans les grandes métropoles, le rural ou les quartiers populaires de nos villes, continuez d’apporter votre contribution. De nombreux prêtres, religieuses, laïcs vous accompagnent avec générosité. 


Vous êtes les premiers acteurs de la mission dans vos groupes, vos aumôneries. Déployez les charismes que l’Esprit-Saint vous donne et prenez votre place. Votre vocation est belle. Que le Seigneur vous donne de construire des familles qui témoignent de sa bonté. Et si certains entendent l’appel à la vie religieuse ou sacerdotale, réjouissez-vous ! Nous demandons au Seigneur que fleurissent parmi vous de nombreuses et saintes vocations au sacerdoce et à la vie consacrée, le monde en a besoin. 


Chers Jeunes, aimez le Christ ! C’est lui le roc de nos vies : ouvrez-lui votre cœur, savourez ses paroles, prenez le temps de le prier et de l’adorer. Chers Jeunes, aimez l’Église ! Elle n’est pas sans tache et elle n’est pas sans ride. Mais le Christ l’aime comme son épouse et nous l’aimons comme notre mère. Et dans cette Église il y a de la place pour tous ! « Et quand la place manque, s’il vous plait, faites de la place : y compris pour ceux qui se trompent, ceux qui tombent, ceux qui traversent des difficultés. » Comme le Cardinal Aveline le disait à Lisbonne cet été : « Jeunes de France, la France a toujours été un pays de missionnaires. À votre tour d’être des disciples, à votre tour d’être des missionnaires. » Ensemble, sur ce chemin de la mission et de la sainteté, 


Les évêques de France


Joyeux dans l'espérance (Rm 12, 12) | message des évêques de France aux jeunes