Paroisse Sainte Joséphine Bakhita

Diocèse de Tours

Accueil > Foi et vie chrétienne > En chemin avec la Fraternité Saint Martin de Tours
En chemin avec la Fraternité Saint Martin de Tours
Par VDA**********AIL le 02/05/2022 23:30:33:00, cet article a été lu 23655 fois.


La Fraternité Saint Martin de Tours

 

La « Fraternité Saint Martin de Tours » est une association publique de fidèles (en conformité aux canons 301 et 312-320 du Code de droit canonique).

Elle est le signe visible d’un chemin de fraternité et de foi partagé avec et à partir de personnes vivant des situations de grande pauvreté, de fragilité et d’exclusion.


Le projet s’inscrit au cœur de la mission de l’Église : la dynamique diaconale du diocèse de Tours s’enracine dans le mouvement impulsé par le pape Benoît XVI et le pape François dans l’Église universelle, dans la dynamique de Diaconia 2013 – Servons la fraternité proposée par la Conférence des Évêques de France, et dans les orientations diocésaines données par Mgr Bernard-Nicolas Aubertin, archevêque de Tours, en 2009.

Les membres de la Fraternité Saint Martin de Tours marchent à la suite de Saint Martin en s’appuyant sur sa rencontre avec le Christ et avec le pauvre.

 

À partir du partage de la Parole de Dieu, la Fraternité saint Martin de Tours permet de :

- Se soutenir fraternellement, se ressourcer, se visiter,

- Proposer des temps de rencontre fraternelle, de fête, pour se connaître, partager, s’ouvrir aux autres,

- Inviter et mettre en lien ceux qui ont à cœur de vivre la fraternité avec les plus pauvres,

- Ouvrir des espaces de partage de la Parole de Dieu et de témoignage de foi aux plus pauvres.

Ce projet vise à participer à la transformation ecclésiale et sociale.


Concrètement :

La Fraternité se retrouve une fois par mois le samedi, de 9h30 à 15h30/16h à la maison diocésaine « Le Carmel » pour une journée de partage :

Le matin

·         Temps d’accueil avec café… pas trop d’embrassades depuis le COVID…

·         Un chant dynamique pour se mettre en route

·         Jeu d’accueil pour se présenter, accueillir les nouveaux (et leur donner envie de revenir !)

·         Grand signe de croix gestué

·         Les nouvelles des absents : qui nous manque aujourd’hui, qui ne va pas très bien (prions pour elle ou pour lui…)

·         Les chemins de Fraternité : quelques règles pour bien vivre ensemble, s’écouter, s’accueillir avec nos soucis, nos différences, comment porter attention à l’autre pour qu’il vive une belle journée… Chaque témoignage est un cadeau donné par l’autre, qu’il faut respecter et ne pas divulguer à l’extérieur.

·         Le partage de la Parole de Dieu : nous lisons ensemble un texte d’évangile (ou un texte du Pape François), puis nous partageons en petits groupes à partir de questions simples et concrètes (ex : comment ce texte me touche aujourd’hui)

·         La matinée se termine par un temps de prière où chacun peut dire une intention.

Le repas de midi

·         Avant le COVID, c‘était un vrai repas partagé. Actuellement, c’est « pique-nique personnel »

·         On fête les anniversaires du mois

L’après-midi

·         C’est plus festif : ateliers de bricolage « de saison », chant, évangile gestué…

·         On termine en donnant les activités à venir.

Voilà donc une rencontre classique

 

La Fraternité participe aussi aux grandes rencontres diocésaines, comme le repas pour tous à St Julien pour le 11 novembre et la messe de la Saint Martin.

La Fraternité Saint Martin fait partie du Réseau Saint Laurent, qui rassemble des groupes dans toute la France et à ce titre, elle participe au grand rassemblement de la Saint Laurent, début août à Lourdes (environ 700 personnes). Il y a aussi des WE de formation théologique sur des thèmes très concrets, comme la fraternité, le travail, la joie, l’hospitalité… Ce sont des temps où la parole des personnes en précarité est prise en compte, écoutée.

 

Personnellement


Je participe aux rencontres de la Fraternité Saint Martin depuis 5 ans.

C’est un lieu de partage très fort, de la foi, de la vie, avec ses joies et ses difficultés, où on vit l’Évangile.

Ancienne institutrice, j’étais « celle qui sait ». J’ai appris à écouter la parole de chacun, qui est aussi importante que la mienne. J’ai quitté une position « supérieure » pour être une parmi les autres et écouter ce que Jésus me dit à travers la parole des plus pauvres.


« Clameur de la terre, clameur des pauvres »


A la Toussaint, j’ai eu la chance d’accompagner deux femmes de la Fraternité à Lourdes pour rencontrer la Conférence des Évêques de France dans le cadre de « Clameur de la terre, clameur des pauvres ». Le temps où elles ont témoigné de leur vie, de leurs joies, de leurs difficultés, avec leurs mots à elles, a été très fort. Les évêques et leurs invités ont été très touchés.

Les personnes en précarité ont été écoutées, entendues. C’est ce qui leur manque le plus souvent dans la vie courante et aussi malheureusement dans notre Église. C’est ce que nous demande le Pape François.


À ce sujet, un livre vient de sortir : « Les derniers seront les premiers. La parole des pauvres au cœur de la synodalité », aux éditions de l’Emmanuel.


Si vous voulez vous joindre à nous, n’hésitez pas.

Contacts : Brigitte Bécard (06 84 22 37 09), modératrice de la Fraternité Saint Martin.

Marie-Agnès Lecoffre (06 21 23 98 04)

Prochaines rencontres : samedis 14 mai et 11 juin 2022.


Marie-Agnès Lecoffre


https://www.dclv.fr/DCLV_WEB/photos_news/MarieAgnesLecoffre.jpg


En chemin avec la Fraternité Saint Martin de Tours

En chemin avec la Fraternité Saint Martin de Tours

En chemin avec la Fraternité Saint Martin de Tours
 

En chemin avec la Fraternité Saint Martin de Tours
T