Paroisse Sainte Joséphine Bakhita

Paroisse catholique du doyenné de Chinon
Diocèse de Tours

Accueil > J'ai besoin de l'église > Les sacrements > La réconciliation > N'ayons pas peur de nous réconcilier avec le Seigneur pour préparer Noël !
N'ayons pas peur de nous réconcilier avec le Seigneur pour préparer Noël !
Par VDARMENDRAIL le 11/12/2014 20:56:36:00, cet article a été lu 20533 fois.

La confession / sacrement de réconciliation

Jésus-Christ est le médecin de nos âmes et de nos corps. Dans l’évangile de saint Marc au chapitre 2, on voit Jésus qui pardonne ses péchés au paralytique et lui rend la santé du corps.

Jésus a voulu que son Église continue son œuvre de guérison et de salut, par la force de l’Esprit Saint. Dans l’évangile de saint Jean au chapitre 20 : « Le soir de Pâques, le Seigneur Jésus se montra à ses apôtres et leur dit : “Recevez l’Esprit Saint. Ceux à qui vous remettrez les péchés, ils leur seront remis. Ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus.” »

En recevant ce sacrement, nous sommes donc réconciliés avec Dieu. Il nous réconcilie aussi avec l’Église et avec nos frères. Il nous donne la paix et la sérénité et fait grandir nos forces spirituelles pour vivre en chrétiens.

Le péché détériore l’état de sainteté dans lequel le baptême nous a fait entrer ; il abîme le visage de l’Église qui est le Corps du Christ, il est comme un reniement de notre baptême. Le sacrement de la réconciliation nous apporte le pardon de nos péchés et nous permet de retrouver la fraîcheur de notre baptême.

Quelle que soit la manière dont il est célébré, le sacrement de la réconciliation comporte toujours l’aveu de son péché et l’absolution donnée par le prêtre. La façon la plus simple et la plus habituelle pour recevoir ce sacrement est de s’adresser à un prêtre. Cela peut se faire dans toute église, et certaines églises de Paris ont même des confesseurs disponibles à longueur de journée : la Cathédrale Notre-Dame de Paris, l’église Saint Louis d’Antin, la Basilique du Sacré Cœur de Montmartre. La rencontre avec le prêtre se fait seul à seul, dans le secret. Si on ne sait pas comment s’y prendre, cela n’a aucune importance, le prêtre est là pour guider la démarche.

Les paroisses de Paris organisent aussi des célébrations communautaires de ce sacrement, et des journées du pardon, en particulier à l’approche de Noël et de Pâques. La dimension ecclésiale de ce sacrement y est plus marquée, et souvent la Parole de Dieu qui nous fait miséricorde y est mieux mise en valeur. Mais l’aveu y est toujours secret et le pardon est toujours le même : « Je te pardonne tous tes péchés, au Nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit », ce qui est comme une reprise de la formule prononcée, celle-ci une fois pour toute : « Je te baptise au Nom du Père, et de Fils, et du Saint Esprit. »