Paroisse Sainte Joséphine Bakhita

Diocèse de Tours

Accueil > Dans nos paroisses > S'engager et servir > Comité Catholique contre la faim et pour le développement
Comité Catholique contre la faim et pour le développement
Par VDA**********AIL le 01/05/2018 07:05:49:00, cet article a été lu 34761 fois.



A la rencontre d’Haïti

 

Le 21 mars, le CCFD Terre Solidaire du doyenné organisait sa soirée de Carême.

 

Après la messe en l’église de Fondettes, une vingtaine de personnes a assisté à la présentation du projet mené par Concert’Action en Haïti. L’association Concert’Action, créée en 1997 par des agronomes et des médecins haïtiens, est soutenue par le CCFD Terre Solidaire depuis 2001.

 

Un historique rapide sur l’ile d’Haïti a permis de faire comprendre à l’assistance que la pauvreté en Haïti est surtout la conséquence d’un manque de gouvernance et de décisions économiques.

Concert ‘Action agit en Haïti dans 3 domaines : l’agriculture, l’accès à l’eau et la santé.

 

Concert‘Action mène des opérations de reboisement avec la mise en place de pépinières communautaires. Des cultures maraichères biologiques sont développées. L’amendement se fait en utilisant du compost et du fumier du bétail.

Dans le domaine de la santé communautaire: sensibiliser à l’hygiène, dispenser des soins dentaires et former des matrones pour les accouchements.

Les actions relatives à l’accès à l’eau potable menées par cette association impliquent les villageois. Ces derniers doivent participer aux travaux et payer une contribution modeste d’accès à l’eau. C’est 155 points d’eau qui sont aménagés.

 

Après l’ouragan Matthews, en novembre 2016, 25% de ces installations hydrauliques nécessitent des réparations.

La réparation des installations fait l’objet d’un nouveau projet financé par l’Agence de l’eau Loire Bretagne, le Conseil régional Centre Val de Loire et le CCFD Terre Solidaire.

Etre jeune au Moyen Orient

 

C’est à la salle du Christ Roi à Tours Nord, devant une centaine de personnes, que Maysoon, de l’association Baladna, a témoigné des conditions de vie des jeunes Palestiniens en Israël.

 

Baladna est soutenue par le CCFD Terre Solidaire depuis 10 ans.

Pour les Palestiniens le 15 mai 1948 c’est la Nakba (la catastrophe) : 750 000 d’entre eux  doivent fuir leur village – 400 villages palestiniens sont détruits par l’armée israélienne. Un certain nombre de Palestiniens se réfugient au Liban, en Jordanie et en Syrie. Certains sont restés en Israël. Maysoon est une descendante de ces palestiniens qui continuent à vivre en Israël.

 

L’association Baladna sensibilise les jeunes sur la vraie histoire des Palestiniens et travaille sur l’égalité hommes-femmes.

Beaucoup de jeunes Palestiniens s’interrogent sur leur identité. Ces jeunes subissent de la part des autorités israéliennes : discrimination, racisme, intimidation, injustice.

A partir des témoignages des anciens et par la créativité (exemple de la maquette du village d’Iqrit)  les jeunes peuvent visualiser les villages détruits en 1948.  Les jeunes reviennent dans certains villages détruits et organisent des camps sous l’œil d’une  police israélienne omniprésente.

A l’issue du témoignage, les discussions continuent avec Maysoon et Isabelle son interprète autour d’un bol de riz.